La lettre
janvier 2018 - nø 233

LETTRE MENSUELLE

de la Fraternité Spiritaine Esprit et Mission

12, rue du Père-Mazurié 94669 CHEVILLY-LARUE Cedex
fraternites.spiritaines@wanadoo.fr

 

Edito

UNE ÉTOILE DE L'ESPÉRANCE Á L'ÉPIPHANIE .

« Et voici que l'astre qu'ils avaient vu à son lever les précédait. » (Mt 2, 9) Une étoile conduit vers Bethléem des sages venus d'Orient. L'Épiphanie est donc la manifestation concrète du mystère de salut, révélé non seulement aux juifs, mais à toute l'humanité : "Les païens sont admis au même héritage, membres du même Corps, bénéficiaires de la même Promesse en Jésus-Christ, à cause de l'Évangile" (Éph. 3, 6). Le Sauveur est né près des humbles ! Comme les Mages, laissons l'étoile nous orienter vers l'Emmanuel, « Dieu avec nous. »
Quand dans notre vie ou dans les nouvelles de notre monde, il nous est donné de goûter à un geste de fraternité à travers l'accueil des frères et des soeurs dans le besoin pour leur manifester un peu de chaleur de l'amour d'en haut, c'est un peu la joie des mages quand, à la sortie de Jérusalem, ils retrouvent leur étoile. Ce sont des hommes d'espérance : « Et l'espérance ne déçoit pas... » (Rm 5, 5) Car l'Emmanuel, le « Dieu avec nous » n'a pas choisi un palais pour naître, mais bien "Bethléem, et de naître dans une étable (Mt 2, 6), près des humbles bergers, ouverts à la visite de Dieu.
Avec les mages découvrons le chemin choisi par Jésus, qui jamais n'utilisera le pouvoir, la domination ou l'argent pour annoncer le Royaume. Nous sommes dans un monde qui aime la recherche passionnée des honneurs et du luxe et nous savons que cela est incompatible à celui qui marche en suivant l'étoile de Dieu. Marchons avec des hommes et des femmes à la foi contagieuse, sachant lire les signes des temps, attentifs à l'étoile qui les guide sur le chemin de la vie.
Dans un monde désabusé et désorienté, ne devons-nous pas être des porteurs d'espérance qui vont sans cesse de l'avant ?
Dans le grand vent de l'Esprit, comme dans la rencontre des sages païens avec le Sauveur, nous découvrons le grand bouleversement silencieux d'un Amour sans frontières offert à chaque être humain. L'étoile qui les guide est celle qui doit briller dans chacune de nos vies, chacune de nos familles, chacune de nos communautés. Pour que nous devenions "ces porteurs d'espérance", ces disciples missionnaires qui vont de l'avant sans jamais s'arrêter, parce que notre étoile Jésus nous montre la route à suivre.
Soeur Marie Louise Biando

PAROLE DE DIEU :: (Éph. 1, 15-23)

« Voilà pourquoi, moi aussi, depuis que j’ai appris votre foi dans le Seigneur Jésus et votre amour pour tous les saints, je ne cesse de rendre grâce à votre sujet, lorsque je fais mention de vous dans mes prières. Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père à qui appartient la gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître ; qu’il ouvre votre coeur à sa lumière, pour que vous sachiez quelle espérance vous donne son appel, quelle est la richesse de sa gloire, de l’héritage qu’il vous fait partager avec les saints, quelle immense puissance il a déployée en notre faveur à nous les croyants ; son énergie, sa force toute-puissante, il les a mises en oeuvre dans le Christ lorsqu’il l’a ressuscité des morts et fait asseoir à sa droite dans les cieux… »
Paul prie pour les chrétiens, les « saints » qui forment les communautés qu’il a fondées et il rend grâce pour leur foi et leur amour. Nous-mêmes, portons dans la prière les membres de nos communautés chrétiennes dans nos villes ou nos villages, mais aussi les personnes qui sont à la recherche de Dieu. Saurons-nous être attentifs à cette quête d’une vie de prière et de foi ?
L’Esprit Saint nous donne la sagesse, c’est Lui qui nous révèle par de petits indices le chemin que nous avons à choisir. Il nous ouvre à la lumière et nous incite à faire la vérité dans nos vies.
L’appel de Dieu nous donne une espérance nouvelle qui prend son origine dans le Christ que Dieu a ressuscité. De la même manière Dieu le Père peut susciter en nous une vie nouvelle.
Il s’agit d’élargir notre horizon et de porter notre regard au loin. Nous ne pouvons pas nous limiter à notre vie quotidienne, à nos soucis ou à nos préoccupations. Il y a là un appel de nous ouvrir pour porter aussi le souci des autres, leurs espoirs, leur joie dans la réussite, leur peine dans l’échec ou leur souffrance peut-être. La fête de l’Épiphanie nous dit bien cette révélation de l’Enfant Jésus aux sages qui sont venus de loin pour l’adorer. A notre tour, approchons-nous de lui, de sa Parole pour le connaître et nous laisser en quelque sorte imprégner par son amour et sa vérité.

Emmanuel Meaudre

Questions pour un partage

- Quelles sont les « étoiles » qui nous guident ou nous redonnent l’espérance ?
- Quelle parole de Dieu nous incite à faire la vérité ou à nous convertir ?

François Libermann

« Tâchez… d’avoir toujours l’esprit libre, gai, ouvert ; ceci est surtout nécessaire dans vos rapports avec vos confrères. Cette ouverture d’esprit et de coeur est indispensable pour l’acquisition du véritable esprit intérieur ; il faut que vous soyez ouvert, simple et doux avec tous… Allez gaiement, franchement, sans dissipation pourtant, mais sans contrainte, sans recherche, sans appréhension d’être mal ou bien jugé, de plaire ou de déplaire, sans envie de paraître quelque chose, de vous attirer l’estime et la bienveillance. Dieu seul, toujours Dieu en vue, et votre esprit aura cette liberté ; dans le cours de la conversation, modération, paix, douceur ; plus de retours trop fréquents sur vousmême ; oubliez-vous entièrement ; toutes les fois, en effet, que vous penserez à vous-même, vous ne serez pas simple. » (LS II, 341 – 1839)

Eugénie Caps

« Jésus, nous voilà dans une nouvelle Année. Que renferme-t-elle pour moi ? En tout cas, il faut l'employer pour faire le grand bien de ma pauvre âme, devenir une sainte pour vous plaire, et pour votre plus grande gloire. Que cette nouvelle année soit une année de bénédictions pour moi et pour mon entourage. Je la remets entre vos mains, je m'abandonne entièrement à votre très sainte volonté, à votre divine Providence. » (Journal, 1918)

Esprit saint, comment te nommer ?

 
 Esprit saint, toi qui es l’inspirateur de tout ce qui commence,
Toi qui donnes la patience dans les délais et les retards,
Toi qui nous aides à recommencer sans cesse,
Toi qui nous permets de finir, Sois l’hôte invisible,
L’hôte inconnu de toute l’histoire humaine.
Toi qui es la douceur de ce qui est fort et la force de ce qui est doux,
Toi qui agis dans le secret des profondeurs,
Toi qui sais ce qui est dans nos coeurs,
Un espoir, déçu, un amour trahi, une séparation entre ceux qui se sont aimés,
Toi qui as si bien fait ce qui fut fait, refais ce qui a été défait.
Toi qui es la voix de nos silences, le gémissement de nos prières,
Viens, Esprit Créateur, re-créateur.
(Jean Guitton, 1901-1999)


Cherche ton étoile,
Dans le ciel de l'Avenir, dans le ciel de l'avenir
Cherche ton étoile ;
Dieu fait signe de partir ; Dieu fait signe de partir.
(Chant de Claude Bernard)